Précédemment nous avions commencé à étudier le Black Friday, l’impact de l’e-commerce, et plus précisément l’impact de l’e-commerce mobile sur celui-ci.

Nous avions établit que l’e-commerce prenait une place de plus en plus importante lors du Black Friday, et donc une place de plus en plus importante dans le commerce en général. Et dans cet e-commerce, nous avions soulevé une certaine catégorie d’utilisateurs qui sortaient du lot : les « mobinautes », c’est à dire, dans notre cas, les consommateurs utilisant leurs téléphones mobiles ou tablettes pour effectuer leurs achats en ligne.

 

Les problèmes engendrés par la navigation mobile

Dans le précédent article nous avions pu voir une analyse réalisée par IBM concernant le pourcentage de visites, comparés au pourcentage de ventes pour les plateformes mobiles et celles de bureau. Nous allons essayer de le comprendre ici.

L’analyse ici ne le précise pas, mais non allons déduire que les chiffres pour mobiles et tablettes correspondent pour la grande majorité à des visites sur les sites « responsive » ou non, sachant que la plupart des boutiques ne possèdent ni site mobile, ni application mobile dédiée.

Des visites mobiles en pleine recrudescence

En commençant l’étude de ce graphique, nous pouvons voir que plus de la moitié des visites (57,2%) de boutique en ligne sont effectuée via des plateformes mobiles, contre 42,7% pour les plateformes de bureau. En effet le mobile est de plus en plus présent dans notre société actuelle, à tel point que certains foyers ne disposent même plus de support physique, leurs préférant les supports transportables.

De nos jours, notamment grâce à la recrudescence des transports en commun, il est beaucoup plus envisageable de naviguer sur Internet avec son téléphone ou sa tablette, qu’il ne l’est avec un ordinateur. Mais ce phénomène n’est bien-sûr pas seulement lié aux transports au commun. Nous nous posons la question : « pourquoi les plateformes mobiles ? ». La réponse pourrait être « pourquoi pas ? ». L’avantage de ces plateformes est incontestable ; facilement transportables, ces appareils permettent l’accès à l’information partout, tout le temps, contrairement à une plateforme fixe chez soi.

Un taux de conversion à déplorer

Bien que les visites sur mobiles aient dépassé celles effectuées sur les plateformes fixes, et continuent de croître au fur et à mesure des années, le taux de conversion reste néanmoins très faible.

Grâce à ce graphique nous pouvons clairement voir que plus la taille d’écran est petite, plus le taux de conversion est faible. Imaginons ici un échantillon de 1.000 visites :

  • 427 visites sur ordinateurs pour 27 commandes (diagonale d’écran ≈ 15″)
  • 125 visites sur tablettes pour 19 commandes (diagonale d’écran ≈ 10″)
  • 447 visites sur téléphones pour 10 commandes (diagonale d’écran ≈ 5″)

Pour environ le même nombre de visites, nous pouvons voir qu’il y a à peut près trois fois plus de commandes sur ordinateurs que sur téléphone mobile.

Comment pouvons-nous expliquer de tels résultats ?

Comme nous l’avions dit plus haut, tout simplement à cause de la taille de l’écran qui limite la zone d’affichage, limite la facilité d’utilisation en réduisant la taille des contrôles ou en les supprimant totalement. La réduction de la taille de l’écran engendre également une difficulté supplémentaire à trouver les informations désirées, pouvant amener l’utilisateur à quitter prématurément le site, le tout faisant perdre au vendeur une potentielle commande.

Cependant, tout n’est pas perdu. Il arrive que certains consommateurs visitent le site sur leurs mobiles, créent un panier et décident de passer la commande plus tard sur un ordinateur, où la navigation et le processus de paiement y sont plus facile. Néanmoins, bien que certaines commandes soient passées de cette façon, certains utilisateurs oublient de finaliser leur commande plus tard, ou changent d’avis entre temps. C’est pourquoi il est d’une importance vitale de faciliter l’utilisation des plateformes mobiles pour les utilisateurs, afin d’éviter tout oubli ou abandon de commande avant la fin du processus.

N’oublions pas que le graphique ci-dessus annonçait des données pour 2015. Avec la croissance prononcée des visites sur mobile, il est fort à parier qu’aujourd’hui un pourcentage encore plus élevé de visites soit effectué sur plateformes mobiles, sans pour autant augmenter son taux de conversion, faisant potentiellement perdre de l’argent aux commerçants.

 

Une solution envisageable

Une solution qui pourrait être envisagée par les détenteurs de boutique en ligne Prestashop, est la mise en place d’une application mobile iOS et Android, qui permettrait aux consommateurs de pouvoir naviguer en toute simplicité sur leurs magasins favoris. Une telle solution propose de nombreux avantages, tels que la fidélisation du consommateur, notamment grâce aux notifications push l’invitant à revenir sur l’application en cas de promotions ou de panier en attente. De plus, une application serait complètement pensée pour fonctionner sur mobile, autant au niveau de l’interface qu’au niveau de l’expérience utilisateur, avec des contrôles natifs, tels que nous ne les trouvons pas sur les sites « responsives ».

L’exemple du Single Day

La Chine a déjà une longueur d’avance par rapport à l’Occident au niveau des achats sur plateformes mobiles, notamment le jour du Single Day, le 11 Novembre, avec un pourcentage de transactions record de 90% effectuées sur ces plateformes (1), grandissant chaque année. Le géant Alibaba est à l’origine de la grande majorité des ventes, notamment grâce à son application mobile, « Taobao », et à son site mobile designé et pensé exactement comme une application native : https://m.alibaba.com/.

La solution de Prestapp

Chez PrestApp, nous avons entrepris le développement d’un solution mobile pour PrestaShop. Nous avons mis en place un système simple et rapide de création d’applications mobiles natives pour Android et iOS, permettant de refléter en temps réel une version simplifiée de la boutique PrestaShop d’un vendeur, adaptée pour les plateformes mobiles.

Nous proposons également un système de notifications push, permettant de transmettre aux consommateurs en temps réel des informations, telles que des promotions ou des nouveautés, chose qui n’était possible auparavant que par email, et restait bien souvent ignoré.

Conclusion

Les consommateurs utilisent de plus en plus fréquemment leurs appareils mobiles pour naviguer sur internet, et pour acheter. La demande est présente plus que jamais, mais le marché n’y est malheureusement pas encore suffisamment préparé, avec certaines boutiques n’ayant absolument aucun système permettant l’achat sur mobile.

La première phase est en court de mise en place, c’est à dire la mise en place de plus en plus fréquente de site « responsive », permettant une navigation plus agréable, mais néanmoins insuffisamment optimisée.

Il est d’ors et déjà temps de penser à la prochaine étape : les applications mobiles. Depuis la sortie des smartphones, les applications mobiles sont de plus en plus nombreuses, et de plus en plus utilisées. Pourtant, peu de marchands les utilisent. Il est temps de franchir le pas et d’offrir aux consommateurs une expérience d’achat sur mobile la plus optimisée qu’il soit, en utilisant toute la puissance des appareils mobiles.


Sources :

(1) https://www.frenchweb.fr/lors-du-single-day-alibaba-realise-253-milliards-de-dollars-de-ventes/308546

 

Partager cet article sur: